Elle publie des images atroces pour sensibiliser l’opinion à la violence conjugale !

Une mère de 4 enfants âgée de 38 ans, originaire d’Argentine, Paola Mascambruni vit la réalité de beaucoup de femmes dans le monde la violence conjugale, et sa photo défigurée est devenue virale sur le Web…

Des images atroces pour sensibiliser l’opinion à la violence conjugale

Rodrigo Eduardo Picolini, 35 ans, son ancien partenaire avait battu leur fils, qui n’avait que deux ans à l’époque, ce qui l’a obligée à obtenir une ordonnance de non-communication. Mais elle a décidé de lui donner “une chance de plus” une chance qui, selon elle, aurait mené à cela …Picolini l’aurait torturée pendant plus de deux heures.

La mère de famille dit que la dernière attaque l’a laissée avec un crâne fracturé, un septum nasal cassé et des ecchymoses sur tout le corps. Paola a déclaré: “Il a verrouillé toutes les portes, enlevé mes vêtements, m’a prise par les épaules et m’a poussée le dos contre une fenêtre.

Les confidences de Paola Mascambruni à propos de la violence

“Il m’a donnée des coups de pied et a essayé de me pendre. Je l’ai supplié de s’arrêter, en disant:” Rodrigo, tu vas me tuer “. “Il a simplement répondu:” Bien sûr que je vais te tuer “. Je n’ai jamais été aussi effrayé et je ne m’arrêterai pas tant que justice ne sera pas rendue.”

Paola a confié à La Nation qu’il l’avait frappée pour la première fois alors qu’ils étaient ensemble depuis six mois à peine.

Elle dit l’avoir quitté après la naissance de leur fils Valentin, mais a alors décidé que son fils méritait le changement pour connaître son père. Ils se sont réconciliés, mais la violence a repris et a culminé lorsque, affirme-t-il, il a commencé à frapper son propre fils.

Elle l’a ensuite quitté, mais une semaine plus tard, elle a décidé de lui donner une autre chance,la dernière . Ses images, qui deviennent virales, montrent la jeune mère battue en noir et bleu, le nez cassé et les yeux gonflés. Après les deux heures d’épreuve, elle a réussi à ouvrir l’une des portes et à ramper à l’extérieur.

Elle a escaladé une clôture et a supplié les voisins de lui venir en aide, ce qu’ils ont d’abord refusé de faire, de peur d’être eux-mêmes attaqués. L’assaillant a quitté les lieux à ce moment-là et a depuis été arrêté par la police locale. Tandis que Paola cherche du réconfort dans le bras de sa famille, elle partage courageusement ses images pour tenter d’aider d’autres victimes de violence conjugale.

La violence conjugale touche beaucoup trop de femmes qui se terrent dans le silence et se cachent sous des vêtements couvrants et du maquillage. Et nombreuses sont celles qui finissent par en mourir. Il faut dénoncer avant qu’il ne soit trop tard.

Sources :
jetaimemaman.co

Pour sensibiliser l’opinion publique à la violence conjugale contre la femme, n’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux.

Leave a Reply

Ad Blocker Detected

Our website is made possible by displaying online advertisements to our visitors. Please consider supporting us by disabling your ad blocker.

Refresh